Comment Bien Cultiver le Pelargonium Grandiflorum

Le pelargonium Grandiflorum est une longue fleur avec une floraison qui dure une bonne partie de l’année. Très beau, il est facile d’entretien et offre une panoplie de couleurs qui partent du pastel aux plus vives. Le pelargonium possède un feuillage qui vrille parfois au panaché avec une senteur qui rappelle la rose. Comment cultiver alors cette fleur de jardin ? Voici des conseils pour mieux cultiver le pelargonium grandiflorum.

Comment planter le pelargonium grandiflorum ?

Il existe deux façons de planter le pelargonium grandiflorum. Les voici.

A découvrir également : Comment créer une vue budgétaire ?

En pleine terre

Pour planter cette fleur de jardin en pleine terre, il est vivement recommandé de le faire en groupe. Cela permet d’avoir un effet de masse très coloré. Par ailleurs, il faut prévoir une distance minimum de 20 cm entre chaque pied. Le pelargonium grandiflorum doit être planté dans un sol léger et bien humifère.

Toutefois, le principal critère demeure le drainage. Pour un sol dans lequel l’eau a tendance à stagner, il faut donc faire un apport de gravier. Dans ce cas, vous devez décompacter la terre et y creuser quelques trous (deux ou trois). Insérez la minimotte et recouvrez cette dernière sans trop enfoncer la terre. Finissez en ajoutant un peu de terreau et en arrosant sans retenue le pied.

A voir aussi : Comment planter des fleurs

En pot ou en jardinière

Tous les pelargonium grandiflorum sont propices pour une plantation en pot, en jardinière ou en vasque. Néanmoins, les plus utilisés sont les géranium-lierres. Pour faire la culture en pot, vous avez besoin d’un bon mélange drainant. Il permet d’éviter que l’humidité stagne au niveau des racines. Pour cela, il vous faut un contenant dont le fond est percé.

Étalez-y une couche de drainage composée de gravier, de tessons de poterie ou simplement de billes d’argile. Faites ensuite un mélange de terreau et de terre franche et plantez le pélargonium.

En outre, n’oubliez pas que le pot doit être installé au soleil et être arrosé de manière régulière. Veillez à ce que le substrat ne soit jamais sec ou trop saturé d’eau entre deux arrosages. Enfin, après chaque gelée, sortez le pot ou la jardinière.

Comment entretenir le pélargonium ?

Le gros avantage de cette plante est qu’elle peut très bien vivre à l’intérieur comme à l’extérieur. Cependant, l’idéal est d’alterner les périodes dehors et dedans. En effet, après chaque floraison à l’intérieur, le pelargonium grandiflorum préfère déménager. Il pourra donc apporter quelques touches de couleurs dans votre terrasse ou jardin.

Cette espèce apprécie les espaces bien éclairés et protégés où elle peut fleurir tout en étant à l’abri des intempéries. Le pelargonium grandiflorum doit être arrosé environ deux fois par semaine avec de l’engrais pour obtenir une belle floraison.

Pour qu’il continue à bien fleurir, il est vivement recommandé de retirer les fleurs fanées. C’est une plante annuelle qui peut également hiverner.

Quels sont les ennemis du pelargonium grandiflorum ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais le pélargonium est très sensible à certaines conditions. En effet, c’est une plante qui supporte difficilement le froid et l’excès d’eau. Cela peut entraîner la pourriture des racines ainsi que de la base des tiges.

La rouille entraîne aussi chez les pelargonium zonaux les mêmes effets. En pareille situation, il vous faut brûler les feuilles atteintes et traiter les autres avec de la bouillie bordelaise. En revanche, pour les mouches blanches, vous devez doucher le feuillage.

Comment stimuler la floraison du pelargonium grandiflorum ?

Pour stimuler la floraison de votre pelargonium grandiflorum, vous devez savoir que cette plante a besoin d’un ensoleillement maximal. Si vous habitez dans une région peu ensoleillée, n’hésitez pas à installer votre pot sur un balcon ou une terrasse bien exposée. Le pélargonium a aussi besoin d’être arrosé avec modération pour ne pas développer de maladies fongiques.

Pour favoriser la croissance et la floraison du pelargonium grandiflorum, il existe plusieurs astuces :

  • Pincer les tiges : cela va permettre non seulement de densifier le feuillage mais aussi d’accroître le nombre de boutons floraux.
  • Fertiliser régulièrement : ajoutez un engrais liquide tous les 15 jours pendant toute la période estivale (de mai à septembre). Vous pouvez aussi opter pour un engrais bio comme l’ortie fermentée qui sera facilement assimilable par vos plantations.
  • Rempoter régulièrement : effectuez ce geste chaque année au printemps afin que vos plants puissent bénéficier d’un terreau frais et riche en nutriments. Pensez-y surtout si vous cultivez dans des pots ou jardinières où les racines ont tendance à vite se dessécher durant l’été !

N’oubliez pas qu’il faut patienter entre trois semaines et quatre mois avant que ces opérations n’aient un effet sur votre plante. Toutefois, si vous suivez ces conseils à la lettre, votre pelargonium grandiflorum devrait être une source de fierté pour vous et sublimer votre jardin ou votre balcon.

Comment propager le pelargonium grandiflorum par bouturage ?

Si vous souhaitez multiplier vos plants de pelargonium grandiflorum, la méthode la plus simple et économique est le bouturage. Cette opération consiste à prélever une partie d’une tige saine, que l’on replante ensuite dans un substrat adapté pour qu’elle se développe en une nouvelle plante.

Le moment idéal pour effectuer cette opération est au printemps ou en été, lorsque la plante est en pleine croissance et que les températures sont chaudes. Voici les étapes à suivre pour réussir votre bouturage :

  • Choisissez une tige saine qui ne présente pas de signe de maladie ni d’insecte.
  • Coupez-la avec un sécateur propre juste sous un nœud (endroit où se trouvent des feuilles).
  • Retirez toutes les feuilles sur la partie inférieure du rameau sauf deux ou trois paires sur le haut.
  • Trempez l’extrémité coupée dans de l’hormone de bouturage pour favoriser l’enracinement.
  • Plantez chaque bouture individuelle dans un terreau bien drainant composé à 50% de perlite et 50% de tourbe blonde.

Il est aussi recommandé d’arroser régulièrement sans noyer votre jeune plantule pendant environ six semaines avant qu’elle ne soit totalement autonome. N’oubliez pas : Les jeunes pousses doivent être conservées dans un endroit humide mais lumineux, cela peut être fait à l’aide d’un sac en plastique transparent ou bien dans une mini serre.

En procédant ainsi, vous pourrez obtenir de nouveaux plants qui seront identiques au pied mère. Vous pouvez ensuite replanter votre bouture dans un pot plus grand et la cultiver selon les recommandations mentionnées précédemment. Cette méthode se révèle particulièrement économique si vous souhaitez avoir plusieurs spécimens de cette magnifique plante chez vous ou faire des échanges avec d’autres passionnés !

Fleurs