Quelle plaque en polycarbonate choisissez-vous pour la pergola ?

Au cours de notre expérience professionnelle, nous nous sommes efforcés à plusieurs reprises de répondre aux questions de nos clients concernant le matériau de couverture approprié pour les auvents et les auvents.

Chaque jour, nous rencontrons des problèmes tels que፦ dois-je installer un abri au-dessus de la porte d’entrée qui protège du vent et de la pluie, quel matériau pourrais-je utiliser pour le toit ? -Je dois réaliser une housse pour une pergola de 400 cm x 600 cm : je suis indécis entre le plexiglas, le polycarbonate ou le verre quelles sont les différences entre les trois matériaux ?

Lire également : Comment utiliser le rond-point ?

Dans cet article, nous allons essayer d’illustrer la différence entre les trois types de matériaux tout en essayant de laisser une idée à ceux qui lisent.

verre

A voir aussi : Comment éliminer naturellement les pucerons sur les roses ?

Transparence. La transparence du verre est très bonne avec un coefficient de transparence allant de 0,80 à 0,90. Résistance. Habituellement, le verre utilisé pour les toits et les auvents est du verre trempé thermiquement, un traitement utilisé pour augmenter la résistance, dans ce cas, il peut atteindre une résistance mécanique de 170 N/mm2, résister aux chocs thermiques et en cas de rupture, les fragments ne sont pas très tranchants. Une feuille de verre trempé de 4 mm a une résistance aux chocs de 10 Joules. En ce qui concerne la charge, un bon auvent en verre peut supporter de 80 kg/m2 à 150 kg/m2 selon les modèles de toit utilisés. Néanmoins, le verre présente deux défauts majeurs, tout d’abord il s’agit d’un matériau très lourd, ayant un poids spécifique de 26 490 N/m3 et nécessitant un support très important des plaques pour assurer son étanchéité une fois l’installation effectuée. Un autre « défaut » du verre est sa facilité de rupture. En fait, le verre trempé risque de créer le soi-disant « effet de toile d’araignée » et de former ces signes disgracieux de rupture, même s’il est soumis à de légères contraintes, cet effet se produit même quelques années après l’installation. À notre avis n’est pas le matériau le plus approprié pour les auvents et les auvents.

Plexiglas

Le polyméthylméthacrylate (sous forme abrégée PMMA) également appelé plexiglas, du nom du fabricant, est l’un des plastiques les plus consommables.

Transparence. Il est très transparent, plus que le verre avec un coefficient de transparence d’environ 0,93. Résistance. Il a une bonne résistance aux chocs, aux intempéries, à l’humidité et une excellente résistance aux produits chimiques. Il est incassable et peut être extrudé ou obtenu par moulage. Le matériau extrudé a une épaisseur plus uniforme mais est moins transparent, contrairement au moulage. Une plaque de 4 mm lorsqu’elle est soumise à un impact a une résistance de 12 Joules. La charge supportée en cas de neige pour un abri soumis à des tests appropriés peut atteindre 150 kg/m2. Le plexiglas est donc défini comme un bon matériau de couverture, même s’il est utilisé plus industriellement dans le secteur de l’ameublement en combien s’il est utilisé à l’extérieur avec le temps, il peut durcir et se fissurer. De plus, la facilité avec laquelle il peut être rayé ou glissé ne doit pas être sous-estimée, elle nécessite donc un bon entretien et un bon nettoyage. Il a également tendance à jaunir avec le temps. Pour ceux qui n’ont pas de grands besoins, il peut s’agir d’un matériau qui peut également être utilisé dans des couvertures extérieures.

Pourquoi le polycarbonate ?

Polycarbonate, un polyester d’acide carbonique, dérivé du composé organique appelé bisphénol, utilisé dans la synthèse des plastiques. Lorsque nous parlons de polycarbonate, nous trouvons deux mots clés : RÉSISTANCE et DURETÉ. Le polycarbonate utilisé dans la construction des auvents, des toits et des auvents est le polycarbonate compact (PCC). Son traitement est simplifié car il peut être courbé à froid en raison de sa forte malléabilité. Pour nos auvents et toitures, après plusieurs études, nous avons décidé d’utiliser des plaques de polycarbonate compactes d’une épaisseur de 4 mm. Résistant aux UV, cette solution nous a semblé la meilleure et nos clients le confirment chaque jour. Transparence. Il a un indice de transparence de 0,86 donc bon. Résistance. Il présente une excellente résistance aux chocs, est incassable et très résistant aux agents atmosphériques et ne nécessite pas de thermoformage. Une feuille de polycarbonate compact de 4 mm résiste à une force appliquée de 200 joules. La charge supportée par un abri soumis à des tests rigoureux en cas de neige peut atteindre 170 kg/m2. Les plaques bénéficient d’une garantie de sécurité de dix ans. C’est le plastique le plus résistant aux rayures et aux chocs, il présente une élasticité supérieure à celle des autres plastiques et a moins tendance à jaunir que le plexiglas. Cependant, tout jaunissement au fil du temps peut être résolu par un traitement UV des plaques, qui résistent ainsi aux effets de l’exposition au soleil.

Avec le polycarbonate, vous allez sur la lune !

Eh bien, oui, est considéré comme le meilleur matériau même par l’industrie de l’aviation spatiale. En effet, les nouveaux copolymères de polycarbonate pour extrusions sont utilisés à l’intérieur des avions, dans le but de réduire leur poids tout en garantissant une excellente sécurité. Grâce à sa bonne transmission de la lumière et à sa protection UV, il est adapté à la production de rails, de pièces de siège ou de lentilles. En outre, selon les normes ASTM E662, le polycarbonate présente un très faible niveau de toxicité, répondant aux exigences de toxicité des compagnies aériennes, contrairement au plexiglas. Il est également utilisé dans les combinaisons d’astronautes lors d’activités extraviculaires pour s’isoler de l’environnement extérieur.

News
Show Buttons
Hide Buttons