Comment éviter le papillon sur les géraniums ?

Cacyreus Marshalli (papillon géranium) : petit mais dévastateur (photo CC BY 2.0) L’été est maintenant arrivé et le désir de transformer votre jardin en un véritable coin de paradis coloré, avec des plantes et des fleurs aux formes élégantes et animées, est vraiment géniale.

Non seulement le jardin, mais aussi les balcons et les terrasses sont les espaces affectés par cette transformation extraordinaire. Un mélange de couleurs et de senteurs auquel il est vraiment difficile de résister.

A découvrir également : Comment bien choisir son bouquet de mariée ?

Nous devons vous annoncer toutes les mauvaises nouvelles : les géraniums, protagonistes incontestés de la transformation mentionnée ci-dessus, sont en danger. Le papillon géranium (également appelé Géranium Licenid) représente le plus grand danger pour ces plantes.

Il suffit de lever les yeux pour pouvoir admirer les couleurs vives des géraniums , toujours prêts à regarder gracieusement depuis les balcons les plus hauts et à saluer l’observateur qui ne peut qu’admirer leur élégance. Rouge, blanc ou rose : toutes belles, mais aussi les victimes préférées d’un insecte particulièrement ennuyeux.

A lire aussi : Fleur jaune sauvage : comment s'appellent les fleurs jaunes ?

Comment prendre soin de ces merveilleuses plantes et comment les défendre de l’attaque du papillon géraniums ?

Il n’est pas nécessaire de s’alarmer et de paniquer, car il est facile de prévenir et de contrer l’attaque de ce papillon apparemment inoffensif, mais capable de commettre de véritables massacres.

Cacyreus Marshalli : le redoutable papillon des géraniums

Pouvons-nous définir le papillon Cacyreus Marshalli comme un tueur impitoyable ? Oui, et nous pouvons également ajouter que c’est un tueur bien entraîné, capable d’agir silencieusement et de tuer même les plantes les plus fortes en peu de temps.

Quels sont les dommages causés par le papillon géranium ?

Ce sont les larves qui détruisent la plante en peu de temps. Ils déterrent les feuilles et mangent les bourgeons floraux.

Il est entendu qu’une attaque est en cours lorsque des trous circulaires apparaissent clairement visibles sur les feuilles, petites et précises, qui sont également utilisées comme voie principale par laquelle les champignons et les bactéries peuvent être des agents pathogènes.

La larve parvient à pénétrer dans les tiges, commence à les manger de l’intérieur, puis passe aux feuilles et aux fleurs. Et vous pouvez voir l’intérieur des tonneaux noirs…

Les larves du papillon géraniums sont insatiables : après avoir littéralement détruit le géranium, l’avoir dirigé vers la mort, elles ne perdent pas de temps et ne passent pas aux plantes voisines.

Le problème est que cet insecte parvient à se multiplier à une vitesse impressionnante.

Il existe de nombreux produits sur le marché pour prévenir une attaque du papillon géranium et plusieurs études, constamment mises à jour, sur cet insecte. En fait, il tente de trouver un insecte antagoniste qui parvient à se nourrir des œufs de Cacyreus Marshalli, afin de lancer une véritable lutte biologique.

Est-ce qu’il a été trouvé ? Peut-être. La formation de Macrolophus caliginosus a commencé, mais il faut encore attendre, car les vérifications de cas sont toujours en cours.

Quelles sont les conditions qui favorisent l’attaque du papillon géranium ?

Comme toujours, « mieux vaut prévenir que guérir » !

Le papillon de géraniums est utilisé pour attaquer les plantes lorsque le sol présente un niveau d’humidité excessif, causé par un arrosage abondant.

Le substrat idéal pour les géraniums doit être particulièrement drainant et les irrigations (sans jamais mouiller les feuilles) ne doivent pas avoir lieu plus de deux fois par semaine pendant les saisons les plus chaudes. Une culture reposant sur ces deux piliers de soutien peut déjà être en mesure de conjurer la risque d’une attaque dangereuse.

L’ humidité est la condition idéale pour une attaque de papillon géranium. Il n’est pas nécessaire de mettre en pratique qui sait quelles techniques de culture, également parce que les géraniums sont des plantes ornementales très faciles à cultiver, mais il suffit d’intervenir avec des critères concernant l’arrosage.

Autre petit conseil : il est préférable de laisser sécher le substrat avant de donner plus d’eau à la plante.

Certaines variétés de géraniums sont plus résistantes aux attaques et parmi celles-ci, on peut se souvenir : Pelagornium abrotanifolium, P. Concolor Lace, Geranio filicifolium, P. odoratissimum, P. Prince d’Orange et P. Wayward Angel. Le papillon n’aime pas ces variétés car elles ont des tiges minces et des feuilles coriaces.

Comment combattre le papillon géranium : les meilleurs produits du marché

La prévention tout d’abord, mais si cela ne suffit pas à éviter l’attaque de Cacyreus Marshalli, c’est possible en recourant à des produits spécifiques.

Remèdes au papillon géranium :

  • Insecticide « Provado » et ultérieur : à insérer dans le sol au printemps. Il fonctionne principalement comme une citation. Les comprimés (mais également disponibles sous forme de spray) agissent à titre préventif et doivent être insérés dans le sol à environ 3 cm de profondeur. C’est un insecticide systématique, c’est-à-dire que les substances contenues dans les comprimés sont absorbées par la plante, donc en cas d’attaque par les larves, elles ingèrent l’ingrédient actif et seront éradiquées. Vous pouvez l’acheter dans des magasins spécialisés ou en ligne en cliquant ici.
  • Axoris : insecticide granulaire à utiliser dès le début de l’attaque. C’est un produit très puissant, utile à la fois pour éloigner le papillon des géraniums et pour combattre d’autres parasites. Il a une action rapide et les premiers effets peuvent être clairement visibles après deux jours. Un seul administration uniquement pour créer un bouclier durable (environ 3 mois) pour la plante.

Remèdes naturels et/ou biologiques pour lutter contre le papillon géranium : Si vous ne voulez pas « empoisonner » l’environnement et votre jardin, il existe toujours de bonnes solutions :

le plus prometteur est le Spinosad, également utilisé en agriculture biologique. Ce produit doit être administré avant la chaleur afin d’éloigner le papillon adulte ! Ainsi, en tant que prévention.

  • L’huile de margousier : c’est le remède naturel par excellence. L’huile provient de la plante Azadirachta indica

    Huile de margousier utile pour nos plantes contre les insectes et les champignons

    (originaire d’Inde) et doit être diluée dans de l’eau et pulvérisée directement sur le sol. C’est un excellent pesticide naturel qui n’a aucun effet sur les humains, les animaux et les abeilles. Mais l’efficacité est plus douce que ceux garantis par d’autres produits. Et cela sert surtout à prévenir, si le papillon est déjà là peu. On utilise une sorte d’huile qui doit être diluée et pulvérisée sur les plantes. Il est possible de trouver ce produit dans des centres spécialisés, en phytothérapie, mais aussi en ligne en cliquant ici.

  • Artenisia absinthrium (Wormwood) : un autre remède naturel pour éliminer le papillon géranium et toute autre attaque de ravageur. Pour profiter de l’action de ce pesticide naturel, il est nécessaire d’acheter les tiges et les feuilles de l’absinthe en phytothérapie, puis de les laisser infuser dans de l’eau bouillante pendant environ 24 heures. Après cela, il est possible d’arroser le sol en profitant de l’effet répulsif de la préparation. Il doit être utilisé à des fins de prévention, si le papillon est vous l’avez déjà, les résultats sont médiocres.

Fleurs