Feuilles mortes : à quoi servent-elles, comment les utiliser au jardin ?

Si vous avez l’habitude de jeter les feuilles mortes que vous ramassez dans votre jardin en automne, sachez qu’il s’agit là d’une mauvaise action. Elles peuvent être recyclées pour une réutilisation ultérieure dans le même jardin. Totalement gratuites, les feuilles mortes peuvent servir de matière organique pour les plantes, de couverture pour un sol nu, etc. Elles ont plusieurs autres utilités que nous vous dévoilons en détail dans ce billet.

Protéger les plantes sensibles contre le gel et le froid

Après l’automne, vient l’hiver, une période particulièrement froide durant laquelle les plantes sont soumises à divers problèmes de gel et de froid. Réaliser un paillage est une action protectrice à envisager, surtout pour les plantes jugées sensibles.

A lire également : Comment peindre une armoire de peinture sans décomtor ?

Si vous avez des plantes comme les dahlias, les glaïeuls, les agapanthes ou d’autres fleurs à bulbes dans votre jardin, alors celles-ci ont besoin d’une couverture en hiver. De même, les légumes comme les épinards ou les poireaux de votre potager vous remercieront si vous leur apportez une protection thermique tout au long de l’hiver. Cela est principalement rendu possible par la mise en place d’un paillage.

Pour pailler, c’est-à-dire pour recouvrir et protéger la base des plantes, il est possible d’utiliser des feuilles mortes si vous ne disposez pas d’assez de moyens pour acquérir des matériaux comme la paille, l’écorce de pin, etc. Ainsi, en plus de réaliser de réelles économies d’argent, les plantes sensibles de votre jardin sont mises à l’abri du froid et du gel, caractéristiques de l’hiver.

A voir aussi : Que savoir sur le purin de consoude ?

Couvrir les parcelles inoccupées

Les pluies qui tombent en hiver ne sont en aucun cas, favorables pour des sols nus. En effet, lorsqu’elles sont répétées, les pluies ont tendance à tasser le sol qui devient moins avantageux pour la culture des légumes. Ce phénomène naturel entraîne aussi le lessivage en profondeur des éléments nutritifs du sol, qui devient moins nutritif. Il est donc nécessaire de bien protéger les sols surtout s’ils sont nus.

Étendre une épaisse couche de feuilles mortes sur un sol nu constitue une réelle protection. Cela ralentit aussi la pousse des mauvaises herbes. Au printemps qui suit, vous obtiendrez un sol léger, amélioré et enrichie en éléments nutritifs grâce à la décomposition des feuilles. Vous pouvez donc faire vos prochaines plantations dans des conditions de culture optimales.

Avoir un meilleur apport pour le compost

Les feuilles mortes sont d’excellents apports pour le compost que vous utilisez pour la plantation dans votre jardin. En effet, elles sont riches en azote et en carbone, des minéraux indispensables à la bonne croissance des plantes.

En rajoutant des feuilles mortes à votre compost suivant une proportion donnée, vous obtiendrez un compost enrichi qui peut devenir plus tard de l’humus si la décomposition dure 18 mois. Évitez d’utiliser uniquement des feuilles mortes pour réaliser votre compost, parce qu’un excès de carbone et d’azote n’est pas bénéfique pour les plantes et peut même entraîner une atrophie à leur niveau.

mortes à quoi servent-elles, comment les utiliser au jardin

Pour faire un compost à base de feuilles mortes, vous pouvez les mélanger avec des déchets verts de cuisine, du purin d’orties ou encore des feuilles de consoude. Ce compost peut être obtenu par divers procédés.

Obtenir de l’engrais avec des feuilles mortes

Les engrais chimiques sont peut-être des boosters de récolte, mais leur empreinte écologique est très néfaste. Il convient d’utiliser des engrais naturels, que vous pouvez obtenir avec des feuilles mortes.

En broyant les feuilles mortes pour les conserver durant une très longue période dans un composteur, vous pouvez avoir de l’engrais. Pour le processus, vous pouvez ajouter aux feuilles mortes, des branches du jardin et les bouts d’herbes issus de la tonte du gazon. Laissez ce mélange s’enrichir convenablement au bout de deux voire trois ans de maturation.

Stocker les feuilles mortes pour une utilisation ultérieure

Si après la découverte de toutes ces utilités des feuilles mortes, vous ne souhaitez pas les exploiter immédiatement, alors vous pouvez les stocker en attente d’une future utilisation. Pour y arriver facilement, confectionnez un réservoir ou un silo en grillage à mailles fines au sein de votre jardin. Une fois vos contenants fabriqués, vous pouvez les remplir avec des feuilles mortes.

Savoir bien ramasser les feuilles pour une bonne utilisation

Pour bien profiter des avantages des feuilles mortes, il faut savoir lesquelles ramasser et comment les ramasser. En effet, toutes les feuilles mortes ne sont pas réutilisables pour des travaux de jardinage. Celles que vous devez fondamentalement éviter, sont les feuilles qui sont contaminées par des champignons, des parasites ou toute autre sorte de maladie.

En gardant de feuilles mortes recouvertes de champignons par exemple, vous pouvez être sûr d’assister à une infestation de vos plantes de jardin au printemps. Car les champignons sont des organismes qui hivernent sans se détériorer.

Pour être certain de ne pas ramasser des feuilles contaminées, il n’y a pas besoin de vérifier chaque feuille. Vous devez simplement éviter de prendre des feuilles mortes qui sont tachées de noir ou d’une pellicule cireuse blanchâtre. Par simple mesure de précaution, ne ramassez pas les feuilles de rosiers, de plantes potagères ou encore d’arbres fruitiers, sujets au mildiou.

Vous pouvez ramasser les feuilles mortes à la main s’il s’agit d’un petit jardin. Ou à l’aide d’une bâche et un râteau à feuilles s’il s’agit d’une grande surface.

Jardin